Circuit Combi à la découverte du patrimoine saumurois!

Enfin une escapade, car en ce moment plus trop de temps pour « Ma famille en Voyage », j’ai pu participer dimanche dernier, grâce à un cadeau de Noël, à un des circuits de Loire Vintage Discovery en pays saumurois.

Surprise totale, je sais juste qu’on va nous balader en Combi Volkswagen au départ du Château de Saumur.

Circuit Loire Vintage Discovery sur Saumur

Nous profitons de la vue imprenable sur la cour du château,

et de la vue grandiose sur la Loire, le soleil est presque de la partie, on a beaucoup de chance.

Après un bon déjeuner simple et efficace à L’Orangeraie situé au cœur du château , nous découvrons notre Combi et Clarisse qui va nous guider pour quelques heures entre vignes et troglodytes.

Il y a 8 places très confortables, nous sommes 5 on peut allègrement s’étaler sur les banquettes moelleuses et comme c’est un véhicule de collection pas de ceintures:) par contre grâce à sa faible largeur, il passe partout.

Clarisse nous propose des chapeaux seventies pour la touche Vintage, mais la photo est classée secret d’affaires:)

Nous partons sur le coteau des vignes saumuroises en direction de Parnay, notre chère guide ne manque pas de nous expliquer le terroir local. La première pépite que  nous découvrons au milieu des vignes, classée monument historique, unique au monde, est une idée folle d’un passionné, le père Cristal, à la fin du 19ème siècle.

Il s’agit du « clos d’entre les murs »(associé au château de Parnay), une petite vigne unique entourée de murs pour qu’elle profite du soleil pour les raisins,

et du mur ombragé pour le pied de la vigne.

Cela donne un vin unique et typique à ce jour à plus de 60€ la bouteille.

Étant donné la configuration, tout est fait à la main, les rosiers sont là comme lanceur d’alertes en cas de maladie.

C’est un lieu unique, plus connu des marcheurs car il est sur un circuit de randonnée.

On reprend notre Combi, on est pote maintenant, on connait même son petit  nom: Ernest.

Notre escale suivante nous amène chez un producteur de pommes tapées à Turquant, que sa co? Les Tourangeaux et les Angevins connaissent bien ces fruits aplatis (en Touraine il y a aussi des poires).

Suite à la grave attaque de mildiou au 19ème siècle, les vignerons locaux ont dû trouver des ressources annexes. Les bateliers de Loire et les marins ayant besoin de vitamines contre le scorbut, ils ont transformé des pommes en les déshydratants et les tapants pour faciliter leur transport et en conserver les propriétés. La visite du musée attenant à la boutique permet de comprendre le travail effectué à l’époque et qui perdure encore à ce jour selon quasiment les mêmes méthodes.

On finit sur une dégustation de pommes réhydratée au vin chaud, c’est délicieux. J’en achète un peu, j’ai hâte de tester les pommes tapées en recettes sucrées ou salées. Le soleil est de la partie et les bords de Loire sont toujours un joyeux mélange de poésie et de verdures. Nous longeons le Château de Montsoreau et sa magnifique vue sur la Loire. Puis nous faisons une nouvelle escale à Souzay-Champigny. Le village est joli, de belles maisons, mais que fait-on ici?

Ici se trouve un centre commercial médiéval troglodyte, il faut se faufiler dans les ruelles pour le découvrir. Une fois l’entrée passée, nous sommes sous terre ou presque car les plafonds ont cédé ce qui donne une ambiance grandiose de cathédrale de verdure et de pierre.

Ces ruelles troglodytes, en dédale, sont les derniers vestiges d’un centre commercial médiéval que le village a su préserver. Je ne dévoile pas tout, il faut y aller 🙂

Nous découvrons aussi le petit bijou qui a abrité Marguerite d’Anjou, une petite demeure nichée dans la roche.

Après ce temps, dans la fraicheur troglodyte, nous avons besoin d’un peu de soleil, Clarisse a pensé à tout, un petit gouter léger en bord de Loire.

Tout est dans le combi, c’est pratique, quelques « coupettes » pour un pétillant rosé local et quelques champignons en meringue. Nous sommes sur Montsoreau où il est aussi possible de s’offrir une balade sur la Loire.

Ici, troglodytes obligent c’est aussi le pays de la culture du champignon.

Après ce petit arrêt détente, nous repartons sur Saumur, un petit cierge en passant à la chapelle Notre Dame des Ardilliers qui a fait bien des miracles.  Clarisse nous ramène sans manquer le passage devant l’école militaire et le liquoriste à découvrir Combier. Il est 18 heures, on n’a pas vu le temps passer et l’on a appris plein de choses et découverts des perles locales grâce à la passion de Clarisse et son envie de partager. C’est ce qu’on appelle une ambassadrice de son territoire passionnée et toujours en soif d’apprendre.

A découvrir sans modération:)

On aime/ On n’aime pas

On aime

Tout, c’est confortable, agréable, le combi ne roule pas trop vite et laisse le temps de profiter.

On apprend beaucoup, on se rend compte qu’on ne connait pas bien sa région et cela donne envie de revenir.

On n’aime pas

Ça passe trop vite;)

 

 

 

 

 

Written By
More from Agnès

On part vivre sur un bateau pour quelques mois avec le RIDS.

En cet Automne 2008 on se prépare pour une grande aventure. Nous...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *