Partie 4, navigation: Anse de Malfalcu/Fornali-Catamaran Corse Été 2012.

lundi 13 Août 2012

Aujourd’hui, on change de mouillage, comme tous les jours d’ailleurs, c’est fait pour cela le bateau.
On commence par lever l’ancre et on met le cap sur une grande plage, elle se nomme la plage du Loto ou du Lotu, c’est selon.

corse-ete-2012-catamaran-vive-vinch

Là encore on est parti tôt de Malfalcu, parque qu’on était réveillé et parque qu’on voulait arriver tôt la bas pour pouvoir avoir plus de choix dans le mouillage. On a hissé la grand voile, non sans mal.

La plage du Loto est une grande baie avec une plage de …. sable, c’est suffisamment rare en Corse pour être souligné. On y est arrivé vers 10-11 heures et on a pu observer le balais des petits ferrys qui amènent les touristes de Saint Florent en bateau, hé oui, la plage du Loto n’est accessible que par la mer. On a vu deux ferrys faire des aller retour presque sans discontinuer apportant des centaines de familles sur cette belle plage.

croisiere-ete-2012-corse-jeux

L’eau était transparente, c’était très beau, on s’est baigné toute la matinée et même en début d’après midi, toujours avec nos masques, c’est qu’on devient des champions de la plongée nous!

Comme il y avait du monde et que, surtout, le mouillage était rouleur (ça veut dire qu’il y a des vagues qui font bouger le bateau, tout le temps), le skipper, a décidé de partir dormir ailleurs et on a levé l’ancre dans l’après midi pour une autre baie, plus calme.

cata-ete2012-corse-lecture-en-nav

Un peu de lecture pour les gars en nav c’est parfait.

corse-catamaran-ete2012-agnes-barre

C’est tellement calme que je barre un peu. Cette année pas de mal de mer pour moi je suis sous patch de scopolamine, c’est efficace mais je suis un peu « stone » (je vis sur coussin d’air et je dors beaucoup) par contre gros inconvénient au bout de 48h je ne peux plus lire (c’est un des effets secondaires possible de la molécule, cela s’arrête rapidement dés que l’on retire le patch).

On a commencé par aller voir à l’Anse de Fiume Santo, mais il y avait trop de monde, puis la plage de Vaghio, mais elle ne présentait pas un abris assez bon (ça roulait aussi). Alors on a poussé après la pointe du Cepo, mais là aussi il y avait plein de bateaux mouillés, surtout des bateaux à moteurs, des Italiens, des gros qui font plein de bruit et plein de vagues. Il faut dire que la Corse est remplie de bateaux à moteurs, c’est pas très agréables !

corse-ete-2012-fornali-catamaran

Alors on a poussé jusqu’à l’anse de Fornali, c’est une toute petite anse, il n’y a pas de place et l’accès est « compliqué ». On s’est dit qu’il y aurait moins de monde parce que c’était complexe d’accès (il fallait tenir un cap pour éviter des rochers, mais ça ne fait pas peur au skipper). Et on a eu raison d’aller voir, il n’y avait personne, alors oui c’était petit et on a galéré un peu avant de trouver le bon mouillage, mais comme la mer et la météo étaient très bonne on a pu rester.

corse-ete2012-catamaran-fornali

D’ailleurs, un autre bateau a vu qu’on était là et a essayé de venir, mais il a tapé un rocher avec sa quille, il a fait demi-tour sans demander son reste. On y a passé la fin de la journée, à se baigner, à explorer les fonds marin, à aller à terre, à prendre l’apéritif…

suite-aventure

Written By
More from Agnès

On a testé le Mama Shelter de Bordeaux.

En déplacement professionnel avec Thomas sur Bordeaux nous en avons profité pour...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *