Semaine sportive en Auvergne dans le Forez.

Balade raquettes du Col des Supeyres.

Cette fois si je pars qu’avec les garçons pour un séjour neige mère-enfant:) Ils ont des envies de neige et de grands espaces, j’ai des envies de randonnée et de beaux paysages.

Thomas reste au bureau, il a des obligations sur cette semaine.

Nous avons la chance d’avoir un hébergement via ma tante en Auvergne, à Rimbaud sur la commune de Valcivières, à 10km d’Ambert et de sa fourme renommée. Nous sommes au cœur du parc naturel Livradois-Forez, un lieu à la nature préservée et cette année la neige est au rendez-vous.

Pour nous c’est le parcours le plus court pour profiter de la neige, 5 heures de route  donc 4 heures via autoroute. Dimanche en fin de la matinée on prend la route sous la pluie et le vent, mais on est archimotivé.

On the raod again pour le Centre de la France. Pour ceux qui n’aiment pas les longs parcours ou aiment profiter de la route pour voir d’autres choses: on passe en Touraine et une étape châteaux de la Loire ou Zoo de Beauval est très sympa à faire:)

Dimanche 10 février 2019

On part vers 10h30 avec un bon pique -nique préparé par Thomas. On fait une pause en milieu de parcours vers Bourges et on commence à voir les premières traces de neige vers 16h30.

Les garçons m’ont mis la pression sur la présence de la neige et elle n’est apparue que dans les derniers kilomètres, mais ouf elle est bien là.

Nous voilà enfin à Rimbaud, petit hameau d’une dizaine de maisons dans les hauteurs de Valcivières. Trois maison sont habitées à l’année , les autres sont des résidences secondaires, autant vous dire que c’est calme. Heureusement on est attendu avec chauffage mis en route et remise des clés par une résidente amie de la famille. La maison est typique, large mur, petite fenêtre avec vue sur la forêt. On se dépêche de décharger la voiture, de s’installer pour faire une première balade dans la neige.

Elmer notre chien est un peu étonnée et timide avec ce nouvel élément qu’il connait peu, mais nous on est ravi. Les paysages sont beaux et blancs et ils annoncent encore de la neige pour cette nuit et demain. On voit même une bande de chevreuils traverser la forêt. On passe devant la fontaine du hameau, on ne manquera pas de déguster cette bonne eau des montagnes.

La nuit tombe, on va vite s’occuper du feu car malgré le chauffage la maison est fraiche, elle n’a pas été occupée depuis trois mois.

Notre diner sera frugal (tartines de fromage et de confitures), fatiguée par la route je n’arrive pas à mettre en route la bouteille de gaz (le lendemain à la lumière du jour je vais enfin comprendre le système). Par contre je mets en route la chaudière pour l’eau chaude qui sera opérationnelle au bout de quelques heures. La cheminée fume un peu, on se blottit sous des couettes devant la télé qui fonctionne avant d’aller se coucher pour une bonne nuit de repos sous des édredons bien chaud. Cette maison est pleine de souvenirs d’enfance et c’est très émouvant de retrouver les édredons de plumes de ma grand-mère.

Lundi 11 février 201e

Wahoo!!! il a neigé, on se réveil et tout est blanc, c’est trop la fête dixit Jules et Augustin.

Hameau sous la neige.

On prend vite le petit-déjeuner, les gars sortent les luges et c’est parti:)

 

A 15 ans on craque encore pour le bonhomme de neige.

En fin de matinée je pars faire quelques courses avec Augustin, direction Ambert à 10km, mais il faut compter 1 heure minimum aller/retour (route de montagne).

On fait le plein pour quelques jours avec petits bois et allume feu pour moins galérer avec la cheminée. Sur Ambert il y a du choix, un petit carrefour ou un grand Intermarché et une petite surface de produits du terroir la maison Tinel. On reviendra y faire le plein de bons produits (fromages et charcuteries ) avant de rentrer.

Par contre au retour, ne voyant rien avec la neige, je plante une roue de ma voiture dans un trou, je suis bloquée. On essaye un peu avec les gars mais ça tourne dans le vide, on choisit de déjeuner on verra ça après. Bon il n’y a rien à faire, personne de disponibles pour nous aider, on va se reposer, profiter de la neige, « carpe diem ». Un bon diner, un petit film et au lit:)

Mardi 12 février 2019

Levé tôt, petit-déjeuner, soleil on est prêt pour une belle journée.

Petit matin à Rimbaud, Auvergne-Forez.

 

L’amie de la famille, vient nous aider , on tente de mettre des morceaux de bois (pour bloquer la roue qui patine), mais rien à faire. Un tracteur serait disponible mais pas avant demain midi.

On ne se laisse pas abattre, le soleil brille, on nous conseille un parcours de randonnée derrière le hameau pour aller vers le col. C’est parti, on s’équipe, après-ski, sac à dos avec eau et petits gâteaux, appareil photo à nous les grands espaces. On va pas être déçu. Il est 10heures , ont est motivé, sans raquettes on s’enfonce à chaque pas de 50cm au moins, je sens qu’on va souffrir,mais on ouvre la voie et c’est trop beau. Elmer est en joie avec son petit manteau:)

 

Deux heures plus tard nous voilà sur la route entre le Col des Supeyres et  Valcivières, on est cuit. On s’offre une belle pause au soleil, on grignote on boit. Mais il faut prendre une décision redescendre par le même chemin ou par la route. On est tous d’accord, on choisit la route, mais on ne sait pas tout. En fait on capte très mal ici, donc pas de GoogleMap pour nous aider à choisir.

On se lance et puis au détour d’un virage l’info tombe, reste 10km et deux heures de parcours pour revenir à Rimbaud, pourtant on le voit bien le hameau d’où on est, mais les virages ça multiplie les kilomètres.

 

Ba on n’a pas peur et pas le choix c’est parti.On est heureux , il fait beau, personne ne nous attend, on refait le monde en marchant.

Je ne vous cacherai pas que les derniers kilomètres en remontant vers le hameau étaient moins enjoués, à chaque tournant je disais on y est presque. Par contre on a su trop tard qu’il y avait un raccourci d’au moins 3km. On mange et tous à la sieste:)

Vers 16h30 au  réveil, inspirée je tente une manœuvre avec la voiture avec des branches et au miracle je sors du trou, on est libre à nous le ski demain:)) Je file faire des courses pour nous approvisionner pour le reste de la semaine. Ce soir c’est apéro sans alcool et plein de bonnes cochonneries à manger, on se gatte après cette randonnée épique. Soirée raclette un régal, c’est toujours une valeur sure. Après une bonne douche chaude, la nuit est douce pour tous, on en a plein les jambes et les pieds surtout (les après-ski c’est pas top pour une longue marche).

Mercredi 13 février  2019

Ce matin, on est motivée pour aller en station, 45 minutes de route pour aller sur Prabouré, on est parti dés 9 heures avec le soleil bien sur.

En route pour Prabouré via le col des supeyres.

On arrive au col des Supeyres et on a de la chance pas besoin de mettre les chaines, on les a (prêtées par une amie) et on s’est même entrainé chez nous à les poser avant de partir.

La station est familiale peu de monde de bon matin, on s’équipe, snowboard, casque pour les gars et ski battons pour moi avec matinée de forfait et assurance pour 60€.

Il y a neuf pistes et quelques téléskis, on commence en douceur sur les vertes, je n’ai pas fait de ski depuis quelques années et les gars ont commencé le snowboard l’année dernière. Pas de queue c’est super agréable, la neige est top à cette heure.

 

Malheureusement en fin de matinée Augustin va se faire mal au poignet après une chute (les joies du snowbooard). Elmer est ravi de le chouchouter et nous finissons quelques descentes avant un bon déjeuner à St Anthème. On se régale de ravioles gratinées, d’un beau burger pour Jules au restaurant « les sabots », les émotions et le sport ça creuse.

Vers 14heures, sur le chemin du retour, on s’arrête de nouveau au col des Supeyres, pour une visite au Chalet des gentianes qui est un gite, restaurant et une base de ski de fonds, raquettes et snowkite. L’accueil est charmant et convivial (on est très loin de l’usine à touriste des neiges), on nous loue les raquettes, un plan et un forfait inclus pour 30€ (prévoir une pièce d’identité qui sert de caution et qui est restitué au retour du matériel), c’est parti.

Snowkite chalet des gentianes, col des Supeyres, Auvergne-Forez.

Avec ce temps radieux, on veut encore profiter et on loue des raquettes, des circuits fléchés sont proposés, on opte pour une petite boucle « le bols »( 2.4km) de moins de deux heures juste pour profiter des magnifiques paysages enneigés. Elmer peut-être de la partie, c’est top.

 

On a adoré, on a fait des pauses, s’est détendu, on rentre à la maison, tout le monde est cuit. On a bien mérité notre gouter chocolat chaud, gâteaux. Il est temps de se reposer, de jouer au carte « tarot » ou au jeux de société, c’est Scythes pour les gars. Pas de wifi donc lecture, comme c’est bon de se parler et d’être ensemble, non connecté.

Ce soir c’est saucisses et purée maison, carottes, pommes de terre, un petit film et au lit:)

Jeudi 14 février

Toujours motivés par le soleil, on se tente une matinée ski fond au col des Supeyres avec location du matériel au Chalet des Gentianes. On a tout bien repéré hier, cela va être simple.

On va se la jouer cool car ce soir on s’est réservé une randonnée en raquettes, balade accompagnée en semi-nocturne.

On prend des forces avec un bon petit-déjeuner, c’est parti. La location du matériel se fait rapidement, ils nous connaissent maintenant, on a accès à toute les pistes avec un forfait nominatif, le tout pour 30€. On a un niveau 0 en ski fond, moi cela fait trop longtemps que j’en ai fait et les gars n’en ont jamais fait. On part sur une piste verte, circuit de 5.5km « les Albasses », le but est de se balader dans un beau cadre. Le matériel est super léger et confortable, c’est très agréable. Bon dés l’arrivée sur piste on rigole, il nous faut 5 bonnes minutes pour clipper nos chaussures au ski.

On choisit de prendre les rails de la dameuse pour s’aider et on regarde les autres skieurs:) A nous la belle balade!!!! Je vous cache pas qu’on n’est pas très brillant, on tombe même plus que sur les pistes de l’alpin mais c’est tout en douceur. On fait des pauses, on prend notre temps, pas de challenge avec mes deux grands sportifs, on est au même niveau pour une fois.

 

La matinée se termine, on rentre déjeuner et se reposer. Je prépare une belle quantité de pâtes à crêpes, on en déguste quelques une, en contrôle qualité, normal, mais le reste c’est pour ce soir après notre grande randonnée. J’avais repéré sur le net ces parcours accompagnés et on est très excité par le programme d’une marche au clair de lune, départ 17h00 du Col des Supeyres avec Fabien de« A pas de Lynx ». C’est 17€ par personne raquettes incluses et on aurait aussi pu réserver le diner, mais on s’ajoute à un groupe de 14 personnes déjà formé (on préfère pas).

Nous partons pour trois heures et demi de randonnées en raquettes en semi nocturne, ce parcours « A pleine lune » nous ferra découvrir les paysages des hauts de chaume du Forez et la faune (chouettes, lièvres). On va profiter du couché de soleil et surtout des explications du guide sur la géologie de la région, son histoire car on se prépare à un voyage dans le temps.

En effet, Fabien nous explique que ce que l’on voit ce soir ressemble bien aux paysages pré-historique ou de la Laponie actuelle. Nous espérons, à la tombée de la nuit, entendre les différentes chouettes vivant à cette altitude: Chouette de Tengmalm et la Chevêchette.

 

Que dire à part Wahoo, magnifique, un peu éprouvant, on est descendu dans la forêt à la tombée de la nuit pour entendre les chouettes qui nous ont boudé. Puis une dure remontée en neige profonde sur le plateau, mais là, les étoiles nous attendaient. On était ailleurs un autre monde et en se retournant, les lumières humaine avec au loin Clermont-Ferrand.

On n’a jamais utilisé de lampes, la lune nous a suffit et a donné à cette randonnée une ambiance particulière avec une qualité de silence, un moment à part. C’est une randonnée à faire aussi bien pour les paysages que pour la vision très différente d’un lieu de nuit. Les garçons qui hésitaient un peu au début sont aux anges, du sport comme ils aiment,un rapprochement à la nature et à l’essentiel. On quitte le groupe qui finit la soirée au chalet des gentianes sans regret. On a envie de garder encore cette ambiance pour nous. Sur la route du retour, on croise sangliers et putois ou raton laveur:) et dés que l’on capte on raconte cette aventure à Thomas:) On a la banane, les crêpes nous attendent.

Vendredi 15 février 2019

Toutes ces activités nous ont mis KO, aujourd’hui repos, lecture au soleil et derniers achats.

 

Pour ramener quelques souvenirs, en fin d’après-midi, je pars chez Tinel à Ambert pour faire le plein avec: Fourme d’Ambert, St Nectaire, Carré d’Aurillac… saucissons, confitures de myrtilles et de châtaignes et lentilles du Puy bien sur.

Samedi 16 février 2019

Back home, route sous le soleil départ à 10h30, achat de bons sandwichs de boulangerie en route et à nous l’autoroute. Il y a un peu de monde et donc des bouchons. Une pause au niveau de Bourges pour se détendre et sortir le chien et c’est reparti. Nous n’arriverons qu’à 18h00 mais heureux de ces belles vacances.

On a plein de bons produits à partager pour en profiter encore.

On aime/On n’aime pas

On aime

Tout, la région est préservée avec des activités diversifiées, pas trop de monde et surtout des fromages délicieux, une viande et une charcuterie top…..

On a hâte de revenir aux beaux jours pour profiter de la version estivale de ce petit coin d’Auvergne.

On n’aime pas

Attention pour les acrros de la connexion s’est mort:)))

Written By
More from Agnès

[Jour 18] Athènes, visite de l’Agora Antique & Mezze

On redevient des touristes lambdas . . . Retour au buffet du...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *