Échappée sportive à Belle île!

Enfin un petit break à l’horizon, après une saison très chargée, on a besoin de se ressourcer.

J’ai envie de grand air et j’adore les îles, elles  me procurent une sensation d’éloignement qui m’aide à déconnecter. Je m’y sens libre et loin de tout avec pour seul horizon l’océan, en bref je kiffe. Les enfants (bientôt 15 ans) sont ravis de garder la maison, les animaux et surtout reçoivent des copains. C’est un premier test.

Les parents s’évadent à Belle Ile pour une parenthèse détente et sport.

Le programme du séjour, voiture jusqu’à Quiberon, puis ferry, mais sans voiture, location de vélos et direction l’Hôtel la Désirade à Belle île, commune de Bangor pour 3 jours de sport et de soins sur place.

Une quinzaine de jours nous a suffi pour nous organiser:

– réservation de l’hôtel qui fait aussi restaurant et donne tous les bons plans pour la location de vélos,

– réservation de la traversée via la Compagnie Océane.

Mercredi 31Octobre 2018

Départ du Maine et Loire en matinée, pour un bon 2h30 de route, notre bateau part vers 14h30.

Nous prenons la voiture jusqu’à Quiberon où il est encore facile de se garer gratuitement dans des rues adjacentes à cette époque.

On a même le temps d’un déjeuner rapide dans le restaurant « Les galets du port » avec un bon fish and chips accompagné de bières bretonnes. Ils ont l’habitude des voyageurs et le service est rapide et très agréable.

Puis embarquement à pied pour une jolie traversée ensoleillée et calme. C’est fou dés que l’on prend la mer , on est ailleurs on s’évade, je débranche enfin.

La traversée dure 45 minutes, rapide, et je suis restée au grand air, pour ne pas prendre de risques, ça rafraichit, mais c’est beau.

Le débarquement des piétons est rapide, on cherche un peu notre loueur de vélos, « roue libre » qui portera nos bagages jusqu’à l’hôtel. A cette époque  pas de réservation, on passe juste au magasin, pour 3 jours , 60€ pour deux vélos.

On se la joue sportif en prenant des VTC et pas d’électrique. Leur location a explosé sur l’île et en fin de saison, les vélos électriques sont vendus très rapidement dès qu’il y a une offre. Il faut dire  et on va le découvrir très vite l’île est vallonnée.

C’est parti pour 30 minutes (car j’ai aussi marché) de vélos environ 6 km, mais surtout on commence par une belle grimpette puisque le port du Palais est dans une cuvette:)

Nous arrivons à la Désirade, où un garage à vélos couvert ou un à l’extérieur sont à dispositions.

Nous sommes gentiment accueillis et accompagnés à notre chambre, nos bagages sont arrivés avant nous.

On part rapidement pour une petite balade à vélos pour profiter des derniers rayons du soleil.

Un bon bol d’air pour se reconnecter à la nature avant un bon diner ce soir au restaurant de l’hôtel.

Après un temps de repos, avec un thé en chambre, on va découvrir la Table de la Désirade.

Il se trouve de l’autre côté de l’hôtel avec deux grandes salles distinctes « la Forge » et « la Table », on commence par celle de gauche, déco bois clair, ambiance bord de mer.

On est accueilli avec le sourire et oh! quel plaisir, on nous laisse choisir notre table selon nos envies.

Les valeurs sont importantes dans le menu. Ici le choix est fait de la cuisine locale, une carte restreinte, avec des produits frais, de saison et le titre de Maitre restaurateur.

Le chef propose chaque jour des plats d’inspiration locale dans « le menu de la forge », des produits bruts cuisinés sobrement avec gout, avec des cuissons maitrisées et des légumes de saison. On s’est régalé.  Je finis sur ma madeleine de Proust « le riz au lait » un délice.

Allez hop au lit, après une délicieuse tisane qui nous attend en chambre.

Pour demain, un beau programme de randonnée à vélo et à pied nous attend.

Jeudi 1er Novembre 2018

Un réveil ensoleillé, c’est le signe d’une belle journée qui commence.

Ce matin nous attend le merveilleux petit-déjeuner de la Désirade et les conseils avisés de Bénédicte pour peaufiner le programme du jour.

Un large choix de produits sucrés, salés pour la plupart fait maison et une belle variété de pains du « Fourn’isle en mer » au Palais, ce qui nous oblige à faire un petit-déjeuner pantagruélique 🙂

On est survitaminé, on se passera même de déjeuner,  il est 9h30, c’est parti pour une boucle vers le phare des Poulains. Pour commencer un peu de vélo pour atteindre le chemin côtier au niveau de l’Apothicairerie et poursuivre sur une randonnée pédestre sur le GR 34 jusqu’à la pointe des Poulains.

Le temps s’est couvert, mais il fait doux, c’est un plaisir de pédaler même si l’île est bien vallonnée, pour ma part je marche quand c’est trop raide.

Après une dizaine de kilomètres, on dépose les vélos à l’entrée du sentier côtier, interdit aux vélos.

Les paysages sont magnifiques, on en prend plein les yeux et plein les poumons, c’est fort efficace pour se vider la tête et en plus il n’y a pas grand monde j’adore.

Après un bon 8 kilomètres de marche, une pause pomme et eau, on commence à être un peu ko. Il nous faut reprendre les vélos pour retrouver l’hôtel.

J’avoue, on abandonne les pistes dédiées aux vélos pour l’axe routier le plus direct. Il y a plus de voitures qui roulent vite, mais je rêve d’un bon hammam et d’un massage:)

J’ai pris soin de me réserver ce petit plaisir avant notre arrivée et là je ne regrette pas mon anticipation.

On arrive à l’hôtel vers 15h00, on prend un peu de repos et on demande la mise en route du hammam et du sauna à disposition. On va détendre nos muscles, vider nos esprits, lire un peu à la tisanerie.

L’espace Spa est un lieu zen ou de grands fauteuils nous attendent avec une belle vue sur la verdure propice à la rêverie.

Les peignoirs et les tongs sont disponibles en chambre, on s’est équipé de nos maillots de bain, la chaleur du hammam fait son office.

Les mains magiques d’Annick me prennent en charge pour une heure de massage réparateur. Merci, merci je me sens toute neuve.

Thomas prend ma suite et lui aussi en ressort régénéré.

On irait presque se coucher directement, mais on a quand même un peu faim et les bons petits plats du restaurant nous fond de l’œil.

Je n’en dirai pas plus, on se régale et les bras de Morphée nous accueillent.

Vendredi 2 Novembre 2018

On est définitivement des lève-tôt, petit-déjeuner vers 8h00 et organisation du parcours du jour, tout à vélo, pour découvrir l’autre partie de l’île.

On va longer la côte vers Locmaria et remonter vers le Palais et retour à l’hôtel. Le temps est splendide, c’est parti même si je ne vous cacherai pas que mon amour du vélo et de la selle s’amenuise.

La vue et les paysages entre terre et mer nous attirent comme un aimant, premier arrêt à la pointe St Marc.

Thomas fait des vidéos à découvrir bientôt:) on est seul au monde ou presque, on croise un pêcheur à la ligne.

Je ne résiste pas à une contemplation du grand large face à l’océan les pieds dans le vide, effet Wahoo garanti.

Les images parlent d’elle même.

On resterait bien là sans bouger, mais d’autres petits chemins nous attendent et une belle surprise au bout du tunnel.

C’est un hasard complet, j’ai eu envie d’aller voir et voilà ce que l’on a découvert.

On fait une pause à Locmaria et après cela devient difficile pour moi, beaucoup de montées et donc beaucoup de marche à pied.

La fatigue se fait sentir, on coupe au plus court, mais les paysages sont toujours aussi jolis.

Arrivée à l’hôtel, on fonce au hammam et pour moi un peu de jacuzzis pour un moment de relaxation.

Ensuite, lecture et tisane accompagnent cette fin de journée.

On dine au restaurant toujours avec plaisir et en cette saison après une journée de sport , on n’a clairement aucune envie d’aller voir ailleurs.

Le séjour se termine, avec une bonne fatigue sportive et des salons pros qui nous attendent!

Samedi 3 Novembre 2018

C’est déjà la fin, un dernier délicieux petit-déjeuner et on prévient l’hôtel pour que le loueur de vélos prenne nos bagages.

On remercie la Désirade et toutes ses équipes pour cette parenthèse enchantée et on saute sur nos selles pour un retour au Palais, fastoche ça descend:)

Comme je n’ai pas eu le courage de descendre au port, le shopping c’est pour ce matin.

Les boutiques sont bien sympathiques, je profite des soldes de fin de saison et sur le marché je fais la connaissance du Caillou, à suivre:)

Ne manquez pas  la biscuiterie locale « la Bien Nommée » pour des petits cadeaux délicieux.

Il est temps de monter à bord, départ 11h00, le bateau est plus grand et le pont supérieur sous le soleil c’est le pied.

Un très beau retour, toujours calme, ensoleillée, on quitte l’île avec le sourire et on lui dit merci de nous avoir ressourcés de tous ces beaux paysages.

On aime/On n’aime pas

On aime

Les paysages grandioses face à l’océan, la diversité, la beauté des lieux.

A priori, il y avait du monde sur l’île en ces vacances de la Toussaint, mais sur nos pistes cyclables ou les chemins de randonnée, on ne l’a pas ressenti. Moi qui suis de nature sauvage quand je veux me ressourcer, c’était parfait.

Des iliens charmants et accueillants ont croisé notre chemin tant à l’hôtel que dans les boutiques et au marché du Palais.

On n’aime pas

En vélo, il faut rester motivé, c’est vallonné Belle île, ce n’est pas un caillou plat:)

Written By
More from Agnès

[Jour 1] Angers – Paris – Athènes

Départ immédiat, direction…. la Grèce 21 juillet 2016 Les familles sont au...
Read More