Une semaine sur le Siné Saloum avec RIDS.

Nous quittons Dakar de bon matin en ce début Novembre 2008, plein sud à la frontière gambienne pour une journée de navigation afin d’atteindre l’entrée du delta du Sine Saloum.

La journée est belle et calme, il faut être constamment aux aguets car notre route croise continuellement des filets de pêcheurs.

Il faut rejoindre un petit village de pécheurs, Djifère, à l’embouchure du fleuve.

A bord l’ambiance est festive puisque la navigation est très calme au moteur car il n’y a pas de vent.

Augustin fait le clown et joue au costaud comme son père.

RIDS-nov-2008-joie-enfantDans l’après-midi nous atteignions enfin Djifère à l’entrée du delta.

RIDS-nov-2008-carte-sine-saloumL’embouchure du delta du Saloum est toute petite, en fait il y a une passe, des pêcheurs locaux vont nous servir de guide.  Les enfants et moi montons à bord de la pirogue de tête pour profiter de cette entrée dans le Siné Saloum.

RIDS-nov2008-passe-delta-saloumLa flottille est en formation à la queue leu-leu c’est impressionnant.

RIDS-nov-2008-flotille-sine-saloumNous visitons le village de pêcheurs de Djifère, dépaysement garanti. Les poissons et les crustacés sèchent au soleil c’est beau mais dur pour les narines. Les enfants du village sont tous là, l’arrivée des garçons avec leurs brassards et leurs chaussures méduses les émerveillent. Ils n’ont jamais vu ça.

On passe la première nuit ici, demain on rentre réellement dans le Saloum pour atteindre Foundiougne. La flottille se met en route toujours sous guidage car il faut slalomer entre les casiers de crevettes désormais.

RIDS-nov-2008-foundiougneNous arrivons pour quelques jours à Foundiougne, la préfecture de la région. Nous n’iront pas plus loin mais à partir de cette base à nous l’aventure et la brousse.

Des amis d’Alain sont même venus pour nous promener dans leur jeep. Nous sommes tous ravi de ce passage à terre, à nous les pistes et les petits villages.

RIDS-nov-2008-excursions-afriqueLe 4*4 est indispensable car ici la piste est reine. Nous rencontrons surtout des charrettes à bras ou tractées par un âne.

RIDS-nov-2008-charette-savanneNous croisons des troupeaux de bovidés aux grandes cornes magnifiques.

RIDS-nov-2008-excursion-piste-afriqueNous visitons un village en bord de piste, les enfants découvrent l’arbre à palabre.

RIDS-nov-2008-visite-village-djilorLes nids d’oiseaux qui peuplent celui-ci sont des œuvres d’art.

RIDS-nov-2008-nids-oiseaux-djilorNous rencontrons le chef du village à qui nous confions crayons et coloriages que nous avions amené. Les femmes proposent de porter les garçons à l’africaine mais ils sont trop intimidés et très fières de dire qu’ils ne sont plus des bébés.

On reprend la piste et retour à bord, la chaleur est forte un petit film s’impose pour Jules et Augustin.

RIDS-nov-2008-petits-films-enfantsLes douaniers sont venus sur le bateau pour tout contrôler… ils ont fouillé tout le bateau, de fond en comble et comme ils ont rien trouvé (on sais même pas ce qu’ils cherchaient) ils nous ont demandé de but en blanc où était la cache française… mais là on savait pas ce que c’était, ils devaient penser que les français cachaient forcement quelques choses dans un endroit secret du bateau.

On profite d’une belle soirée avec un bon diner de poissons achetés au village et l’on admire le couché de soleil avant de regagner nos cabines pour la nuit. Pour la première fois on a chaud à bord car ici il y a peu de vent.

RIDS-nov-2008-couché-soleil-saloumLe lendemain nous prenons l’annexe pour une escapade sur les rives.

RIDS-nov-2008-annexe-escapadeLes enfants ont besoin de se défouler un peu.

RIDS-nov-2008-jeux-a-terreNous rencontrons le  berger d’un grand troupeau de zébus que l’on voyait au loin, même ici, au fin fond de l’Afrique, ils utilisent l’insémination artificielle pour améliorer la race et les rendements (dixit le berger pieds nus, en short et en t-shirt antargaz déchiré) grâce à un programme japonais.

RIDS-nov-2008-troupeaux-afriqueDemain nous reprenons la mer direction Dakar.

La navigation est tranquille et certains en profitent bien.

RIDS-nov-2008-tps-calme-enfantsPour les enfants et moi c’est la fin du voyage, nous rentrons en France, mon doigt me fait encore des soucis, le Cap vert sera pour plus tard. Nous quittons le RIDS avec des souvenirs plein la tête, c’est vraiment une épopée formidable avec des rencontres qui vous marquent.

Thomas poursuit le voyage sur le Cap vert et surtout pour la Transatlantique  jusqu’au Brésil qui est son St Graal.

 

Written By
More from Agnès

[Jour 17] On rend le bateau et on repart à la visite d’Athènes

Retour à la civilisation . . . dur dur Levé tôt, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *