[Jour 15] Kéa au Cap Sounion

Retour au continent, accueil par Poséidon

On lève l’ancre à 8h30 direction le continent et le Cap Sounion, à la pointe de l’Attique avec toujours du vent:)

grece-en-cata-ete2016-cap-sounion

Le temple de Poséidon est notre repère, des siècles d’histoire sont devant nous, ça fait son effet.

Pour le mouillage protecteur, il nous faut une chapelle que voilà, cette fois, toit en ardoise au lieu du bleu habituel. L’ancre est posée à 4 mètres de fond, le skipper est parti la vérifier dés notre arrivée car le vent est fort.

cata-en-grece-ete-2016-mouillage-sounion

Bizarrement c’est ici que nous verrons le plus de poissons, variés et multicolores, tout le monde est à l’eau pour les observer.

cata-engrece-ete2016-plongee-enfants

Une magnifique journée et le vent nous empêche de souffrir de la chaleur. On profite à fond.

cata-engrece-ete2016-plongeon-jules

Jules travail son plongeon, Augui travail ses figures.

cata-engrece-ete2016-plongeon-augui

La fatigue se fait sentir tout de même, Jules plonge sur Réza, qui se blesse à la main, un temps calme s’impose et une partie de l’équipage part visiter le Cap Sounion en fin d’après-midi.

cata-engrece-ete2016-expedition-cap-sounion

Petite ascension pour Thomas, Tarek, Sabine Mustapha et Augustin afin d’admirer le Temple de Poséidon. L’entrée est payante, 10€ pour les adultes, gratuit pour les enfants.

Le temple de Poséidon a été construit au 5ème siècle Avant JC, il surplombe la mer de plus de 60 mètres. Les colonnes font 6.10 mètres et ont été conçues avec moins de cannelures pour mieux résister à l’air du large. Les marins y évoquaient le dieu de la mer. Le coucher de soleil offre une vue imprenable et on comprend pourquoi cette place a longtemps été fortifiée. Ici on pouvait surveiller toute approche vers Athènes.

CAMERA

Malheureusement pas de couché de soleil pour l’équipage, personne n’a pensé à prendre une lampe torche et l’annexe de nuit sans éclairage, on va éviter.

grece-ete-2016-encata-retour-viste-sounion

Jules, Réza et moi, après un peu de repos, leur avons préparé un petit apéro avec des tartines de tapenade, de tzatziki et la table est mise.

On pensait repartir mais on est trop bien, à l’unanimité tout le monde veut dormir ici. On fera la dernière nav, demain, en deux fois. A la nuit tombée on remonte la grand voile pour bien la ferler (comme un millefeuille), demain retour à la civilisation au moteur.

On respire une dernière fois le bon air car demain c’est dodo dans la marina, ça va chauffer.

 

suite-aventure

Written By
More from Agnès

Trek en famille dans le désert marocain.

Nous sommes partis tous les 4 entre fin décembre 2013, début janvier...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *