Balade à cheval avec « les rênes de l’Isalo, Madagascar.

Je n’ai pas pu résister et si cela avait été possible je serai parti au moins une journée.

Les « rênes de l’Isalo » et Solenn m’ont fait découvrir durant deux heures les magnifiques paysages qui entourent le domaine.

Le club hippique vous reçoit dans une belle écurie de pierre avec manège attenant.

Tout est fait pour vous faciliter la vie, les chevaux sont préparés par une équipe de palefreniers: Francis, Fidy et Gaëtan.

Tout le monde peut se faire plaisir du débutant au confirmé, la cavalerie est en adéquation et le matériel fonctionnel.

Je monte à cheval depuis l’âge de 6 ans et une randonnée m’aurait bien tenté. Je me dis que je reviendrais un jour avec mes copines cavalières.

En attendant Zafy m’attend pour deux heures de balades avec Solenn et la petite-fille de la maison.

Solenn est la responsable « bretonne » du club et c’est une personne unique à la joie et à la passion communicative.

j8-a-cheval-ds-isalo

C’est parti pour des paysages de rêves sur des petits chemins de hautes herbes sèches.

j8-balade-agnes

Pour finir cette journée en beauté, je profite du coucher de soleil sur l’Isalo.

j8-coucher-soleil-a-cheval

J’ai le sourire jusqu’aux oreilles, Zafy et moi avons été connecté et se fut un pur plaisir.

Nous avons traversé un village Bara au cœur de la savane et profité de petits galops seules au monde.

Pour Madagascar monté à cheval est un vrai luxe, il y en a peu et cela demande beaucoup d’efforts et de travail de maintenir les chevaux en état quand il n’est pas toujours simple d’avoir des aliments de qualité.

Il faut aussi une sacré pharmacie et de bonnes compétences médicales car déjà qu’il n’y a pas d’hôpitaux pour les humains, je ne vous parle pas des vétérinaires.

Moi même propriétaire de poneys, je suis très exigeante quand je monte à l’étranger et je ne monterai pas un cheval en mauvais état où que je juge inapte.

Aux rênes de l’Isalo, les animaux sont choyés et ils assurent leur propre élevage avec poulinières et étalon maison. C’est beaucoup moins de frais que de faire venir des chevaux, en plus ils les dressent en douceur et assurent la relève.

On aime/On n’aime pas

On aime

Les chevaux, l’encadrement et les paysages de rêves.

On n’aime pas

Pour moi qui adore préparer mon cheval et m’en occuper c’est dur d’avoir quelqu’un qui fait tout à votre place. Mais j’ai réussi à prendre soin de Zafy et à lui donner sa ration après la balade.

Written By
More from Agnès

Partie 7, navigation: Barcaggio/Malfalcu-Catamaran Corse Été 2012.

Jeudi 16 août 2012 Le matin, Popa, souvent le premier levé, se...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *